8 conseils pour réussir un flou de mouvement ou filé statique
8 conseils pour réussir un flou de mouvement ou filé statique

8 conseils pour réussir un flou de mouvement ou filé statique

Qu’est-ce que le flou de mouvement en photographie ?

On pourrait dire que le flou de mouvement est une technique photographique qui consiste à faire un panoramique avec l’appareil photo tout en suivant un sujet en mouvement.

Le résultat souhaité est de pouvoir capturer le sujet au point et de garder tout l’environnement hors du point et en mouvement. Cela donne à l’image résultante une plus grande impression de mouvement et de vitesse. Savoir comment capturer un effet de filé ou flou de mouvement n’est pas difficile, mais cela demande un peu de pratique.

Quelles sont les différences entre un panoramique et un flou de mouvement ?

Disons que dans une photo ordinaire, vous essayez de capturer un sujet qui peut être immobile ou en mouvement et qu’avec une vitesse d’obturation suffisamment élevée, vous essayez de le figer. À ce moment-là, il faut tirer et obtenir une image nette.

Mais que se passe-t-il si vous essayez de prendre la photo ci-dessus avec une vitesse d’obturation trop lente ? Eh bien, l’image obtenue sera floue ou pas assez nette, il s’agit d’un flou causé par un mouvement ou une vibration excessive. Ce flou peut également être causé par nos propres vibrations. Plus la vitesse d’obturation est lente et plus la vitesse de déplacement du sujet est rapide, plus ce flou est perceptible.

Un bon effet de filé permet d’obtenir un sujet net et précis alors que l’environnement est flou, apparaissant souvent avec des rayures longitudinales allongées qui donnent une impression de mouvement.

Comment réaliser des photos avec un flou de mouvement ?

1. Utiliser une vitesse d’obturation lente

Pour pouvoir utiliser cette technique photographique, les vitesses les plus recommandées se situent généralement entre 1/4 et 1/125 de seconde. Cela dépend de la vitesse de l’objet ou du sujet que vous allez photographier.

Vous pouvez régler votre appareil photo en mode Priorité à la vitesse d’obturation et sélectionner une vitesse d’obturation à essayer, à condition qu’elle soit la plus proche possible du sujet que vous photographiez. Vous devrez tester la vitesse d’obturation la plus appropriée, ce qu’avec les appareils photo numériques modernes vous pouvez vérifier sur l’écran LCD lui-même presque instantanément.

A lire également :  Utilisation d'un ring light ou anneau lumineux LED en photographie

Si votre sujet est trop instable et que vous ne parvenez pas à le rendre net, essayez d’augmenter la vitesse d’obturation.

Pour les sujets se déplaçant lentement, utilisez une vitesse d’obturation de 1/4 à 1/15e de seconde. D’autres, comme un cycliste ou une voiture se déplaçant lentement, utilisent une vitesse d’obturation de 1/15e à 1/30e de seconde. Si, par contre, vous photographiez des véhicules ou des oiseaux en vol, commencez avec 1/60 à 1/125 de seconde.
Vous pouvez également jouer avec l’effet de zoom.

2. Un bon point d’appui pour un meilleur flou de mouvement

Pour ce type de photographie, il est très important de se positionner de la bonne manière. De cette façon, vous obtiendrez une bonne photographie.

  • Tenez-vous droit et relâchez vos épaules.
  • Avec vos pieds bien positionnés à la hauteur verticale de vos épaules. Ne bougez pas vos pieds pendant que vous faites le virage.
  • Tournez votre corps dans la direction du sujet et commencez à le suivre à la même vitesse.
  • Déplacez votre torse dans la même direction, en suivant le sujet, pendant que vous prenez la ou les photos (ne bougez pas les pieds).
  • Pendant la prise de vue, continuez à tourner l’appareil photo jusqu’à ce que vous ayez terminé l’exposition.
  • Si vous ne vous sentez pas à l’aise lorsque vous faites un flou de mouvement, vous pouvez utiliser un monopode. Cela vous donnera plus de stabilité.

3. Balayage et mouvement

N’oubliez pas que les différentes vitesses d’obturation que vous utilisez influenceront l’arrière-plan, car la vitesse d’obturation et l’ouverture sont liées. Ainsi, une ouverture plus grande vous donnera moins de profondeur de champ et les objets en arrière-plan seront moins faciles à distinguer. Vice versa avec une ouverture plus étroite.

Si vous utilisez une vitesse plus élevée, vous risquez de figer le mouvement de tout détail du sujet. Si vous la ralentissez, vous constaterez que les parties du sujet qui se déplacent le plus rapidement ont tendance à être floues et que les parties qui se déplacent le plus lentement restent plus nettes. Vous devez expérimenter pour obtenir le résultat qui vous convient le mieux.

A lire également :  12 conseils pour réussir ses photographies de la neige

4. Mise au point manuelle

Ce n’est pas indispensable si votre appareil photo est doté d’un autofocus moderne, rapide et fiable. Sinon, essayez de faire une mise au point préalable et déterminez la zone où le sujet passera avant de prendre la photo.

La question se complique lorsque le sujet ne maintient pas la même distance relative entre lui et votre appareil photo. C’est presque toujours le cas, alors assurez-vous de prendre autant de photos que possible et à temps. C’est une chose que seule la pratique peut vous apprendre pour réussir vos photos en flou de mouvement.

5. Utiliser la prise de vue en rafale

Étant donné la situation pour ce type de photographie panoramique ou de balayage, sélectionnez l’option de prise de vue en rafale sur votre appareil photo.

Vous pourrez ainsi choisir parmi un plus grand nombre de photos. Il vous sera également plus facile de vous concentrer sur la prise de vue et de ne pas vous soucier d’appuyer sur le déclencheur.

6. Synchronisation du flash

Une fois que nous avons maîtrisé les bases de la photographie flou de mouvement, nous pouvons passer à la maîtrise de l’utilisation du flash pour la photographie effet filé.

Pour la photographie de flou de mouvement, nous utiliserons la synchronisation du second rideau. Cela signifie que le flash émettra un seul tir pour figer le mouvement juste avant la fin de l’exposition.

Ainsi, la lumière ambiante est enregistrée sur le capteur et lorsque le flash se déclenche, il fige le sujet en laissant une trace de mouvement intéressante derrière lui. La combinaison de cette technique avec le flash et une vitesse d’obturation lente peut avoir des effets étonnants.

A lire également :  La photographie minimaliste : définition et comment la réaliser

Si vous avez également le contrôle de la lumière ambiante, par exemple dans un studio, vous pouvez ajouter une ou plusieurs sources de lumière continue pour accentuer le mouvement et faire un arrêt sur image au flash. Ce type de photographie est également utilisé en fin de journée ainsi que la nuit pour la photographie de la faune.

7. Effet flou de mouvement et stabilisation de l’image

Si votre objectif est équipé d’un stabilisateur d’image, il est préférable de le régler sur la position OFF. La plupart des stabilisateurs sont conçus pour contrer les mouvements et les vibrations, ce qui est à l’opposé du type de photos que vous voulez prendre.

Certains stabilisateurs d’image modernes ont un mode de stabilisation spécial, par exemple sur certains objectifs Canon et Sony, ils ont le mode 2 qui donne la priorité aux flous de mouvement et aux inclinaisons latérales. Sur les objectifs Nikon, le mode VR avancé est également utile à cet égard pour les panoramiques. Ce mode ignore les mouvements dans la direction du panoramique tout en contrant les autres mouvements de la caméra.

8. Pratiquez le flou de mouvement pour vos photos

Avec les conseils ci-dessus, vous aurez les bases pour commencer à pratiquer la photographie flou de mouvement. C’est seulement en pratiquant que vous pourrez améliorer votre technique et anticiper l’action. Avec les appareils photo numériques d’aujourd’hui, ce processus est bien meilleur, car vous pouvez obtenir les résultats sur l’écran LCD en quelques secondes et effectuer des corrections instantanément.

Prenez une photo dans votre ville et jouez avec les lumières en arrière-plan pour obtenir toutes sortes d’effets.