3 conseils pour faire de la macrophotographie comme un pro
3 conseils pour faire de la macrophotographie comme un pro

3 conseils pour faire de la macrophotographie comme un pro

L’un des styles photographiques qui passionnent le plus les gens lorsqu’ils commencent à prendre des photos est la macrophotographie, car elle permet d’apprécier en détail les caractéristiques de l’objet central.

Ce style de photographie est également appelé photographie en gros plan, car pour prendre un petit objet ou ses détails, il faut approcher l’objectif le plus près possible.

Jetons un coup d’œil à 3 conseils simples qui peuvent vous aider à rendre votre macrophotographie plus professionnelle.

Comment pratiquer la macrophotographie ?

1 – Utiliser le bon équipement

Pour prendre une photo macro professionnelle, ou qui tente de l’être, il y a plusieurs aspects importants à prendre en compte.

Le premier et le plus important est l’appareil photo, ses objectifs et ses adaptateurs, car pour ce type de photographie, il est extrêmement nécessaire d’avoir des objectifs spéciaux, ou macro, dont vous pouvez voir ici quelques-uns assez bons pour les principales marques :

  • Canon EF-S 60mm f/2.8 Macro USM – Objectif pour Canon (longueur focale fixe 60mm, ouverture…
    Mise au point de 96 mm (format 35 mm) ; Conception légère et compacte ; Haute résolution, haut contraste et haute qualité d’image
  • Tamron SP AF 90mm F/2.8 di MACRO 1:1 – Objectif pour Nikon (longueur focale fixe 90mm,…
    Monture pour Nikon ; diamètre de 55mm ; longueur focale fixe de 90mm, ouverture f/2.8-2.8
  • Sigma 70mm f/2.8 EX DG Macro PAF – Objectif pour Pentax (longueur focale fixe 70mm,…
    Longueur focale fixe de 70 mm ; distance de mise au point la plus proche de 25 cm ; diaphragme à 9 lames.

Cependant, si vous ne voulez pas dépenser beaucoup d’argent, vous pouvez toujours utiliser une alternative moins chère comme celle-ci en l’absence d’un tel objectif :

  • Soufflet d’extension.
  • Objectifs de gros plan.
  • Tubes d’extension.
  • Anneaux d’inversion.

2 – Gardez à l’esprit l’éclairage

La macrophotographie a pour principal allié l’éclairage, car pour qu’elle soit réussie, nous aurons besoin de plus de lumière que la normale, car on utilise un objectif ou un soufflet qui éloigne l’objet à photographier du capteur, ce qui rend nécessaire l’utilisation d’une lumière supplémentaire.

Il existe plusieurs façons d’éclairer une photo macro, l’une des plus efficaces étant la lumière naturelle. Il est pratique de l’utiliser aux heures qui suivent le lever du soleil, puis dans la plage qui précède le coucher du soleil, en évitant les heures de la mi-journée.

Une autre façon de travailler avec la lumière naturelle presque sans devoir penser à un horaire ou à un diffuseur de lumière, est de prendre les photos par temps nuageux, rien de mieux que quelques nuages pour nous donner la dureté de lumière nécessaire.

Si vous voulez plus d’informations sur l’utilisation de la lumière naturelle, vous pouvez lire certains de ces articles :

Augmenter le temps d’exposition sera une bonne ressource lors de la prise d’une photo macro, car plus de lumière entrera dans le capteur et les détails de notre objet seront parfaitement vus.

Il est de la plus haute importance que l’appareil photo ne bouge pas, et pour cela nous aurons besoin d’un bon trépied et de patience… laisser l’obturateur ouvert aussi longtemps que possible jusqu’à ce que nous obtenions une bonne photo.

L’utilisation d’un éclairage artificiel est également une bonne option, surtout si vous travaillez en intérieur ou dans un studio photo.

Vous pouvez utiliser le flash de l’appareil photo, ou un flash externe, il peut y en avoir deux ou un seul, tout dépend du résultat que vous recherchez. Si vous voulez éviter les ombres, il est conseillé d’utiliser un flash frontal.

Presque toutes les variétés de flash sont recommandées, comme le flash rebond externe, le flash direct externe, le double flash et le flash d’angle. Il y a beaucoup d’options et de réglages qui peuvent fonctionner.

L’un d’entre eux est l’absence d’ombres indésirables. Pour cela, il faut prendre la photo avec la vitesse d’obturation la plus rapide, ce qui implique de mettre en place un éclairage et de travailler avec un trépied pour que l’image ne soit pas floue.

3 – Le contexte est également très important

Il ne fait aucun doute qu’une autre des caractéristiques de ce type de photographie est la faible profondeur de champ qui se dégage de l’arrière-plan de notre objet d’attention, mais pour qu’elle soit harmonieuse, nous devons tenir compte de plusieurs règles.

En plus d’avoir utilisé le bon éclairage, un trépied et un temps d’obturation correspondant à l’ensemble de l’image, le choix de l’arrière-plan est vital, pour que la photo soit aussi belle que vous le souhaitez. Il est généralement préférable de créer un contraste de couleurs et de textures, afin que le sujet principal puisse ressortir de la bonne manière.