Comment prendre des photos à contre-jour ?
Comment prendre des photos à contre-jour ?

Comment prendre des photos à contre-jour ?

On dit presque toujours qu’il est préférable de ne pas photographier si votre sujet est à contre-jour. Ce type de situation dans laquelle la principale source de lumière se trouve derrière le sujet peut se prêter à la réalisation d’images incroyables.

La lumière joue un rôle important dans la réalisation d’une bonne photographie. L’un des premiers concepts que vous apprenez est de vous positionner de manière à ce que la lumière ne soit pas face à l’appareil photo, mais plutôt derrière vous ou sur le côté, afin qu’elle puisse mieux éclairer le sujet.

Mais nous savons que les règles sont faites pour être transgressées. Ainsi, dans la photographie en contre-jour, cela peut être une bonne méthode pour montrer une technique photographique particulière et obtenir des résultats intéressants.

Comment réussir des photos à contre-jour ?

Cela vous est probablement arrivé aussi, peut-être involontairement, de prendre une photo à contre-jour, que vous l’ayez prise avec votre téléphone ou avec votre appareil photo professionnel, le résultat obtenu n’était probablement pas le meilleur.

Mais attendez un peu… ne supprimez pas encore ces photos qui n’ont pas donné les résultats escomptés, en lisant cet article vous comprendrez où vous vous êtes trompé.

Quand et pourquoi photographier à contre-jour

La photographie à contre-jour consiste à placer la source de lumière devant l’appareil photo, c’est-à-dire à l’arrière du sujet que vous photographiez.

Il y a des situations où vous devez photographier à contre-jour parce que vous ne pouvez pas bouger ou parce que vous ne pouvez pas déplacer le sujet, et encore moins la lumière.

Vous devez donc essayer de tirer le maximum de la situation actuelle. Essayez de vous demander… que voulez-vous obtenir de l’image, que voulez-vous montrer, quel message voulez-vous transmettre ? En fonction de votre réponse, vous devez faire de la lumière votre meilleur allié, pour obtenir la photo que vous avez en tête.

Dans certaines situations, le rétroéclairage est imposé par le temps, les horaires et les programmes fixes : pensez, par exemple, que vous faites un voyage touristique organisé, qui vous amène à visiter un certain endroit à un certain moment de la journée où le soleil est devant vous.

Dans ce cas, la photographie en contre-jour est indispensable, car vous ne pouvez pas modifier le voyage touristique, et encore moins déplacer le soleil. La seule solution est d’essayer d’obtenir une bonne photo dans de telles conditions.

Un autre cas est celui où vous vous retrouvez à prendre une photo au coucher du soleil, ou au lever du soleil, imaginez que vous voulez prendre une photo en regardant le soleil se coucher sur la mer. Un paramètre que vous ne pouvez pas changer, mais si vous voulez faire ressortir les couleurs du coucher de soleil sur l’eau, vous devez photographier à contre-jour.

Avec le rétroéclairage, les contours deviennent plus évidents, car une séparation est créée entre les zones de lumière et les ombres, la silhouette est soulignée.

Pour bien prendre ce type de photo, il faut connaître la lumière. La lumière peut être réfléchie de différentes manières, les rayons du soleil mutent et changent d’inclinaison, créant ainsi des formes, des ombres et des contrastes différents à chaque instant.

C’est grâce à cela qu’en tant que photographes, nous avons la possibilité de donner libre cours à notre créativité pour “peindre” avec la lumière et réaliser des images fortes.

La technique photographique

Photographier à contre-jour n’est pas une tâche simple, il faut connaître le matériel photographique et surtout maîtriser les règles de base de la photographie. La principale difficulté de la prise de photos en contre-jour est la déformation de l’éclairage, où dans la scène nous aurons des zones très éclairées et d’autres totalement sombres, presque noires.

Le mode manuel

C’est le paramètre qui vous permet de contrôler la lumière en toute liberté. Temps d’exposition, ouverture, ISO, mode de mesure de la lumière, etc…

L’exposition

Les appareils photo (reflex, sans miroir et certains appareils bridge) vous permettent de régler l’indicateur d’exposition, en modifiant la manière dont le capteur évalue la lumière.

Le réglage du mode spot est la meilleure façon de mesurer la lumière, car ce mécanisme calcule la quantité de lumière en prenant comme référence le point central de l’image cadrée.

Dans le cas de la photographie de portraits en contre-jour, il est conseillé dans certains cas de focaliser le point sur le visage du sujet, étant donné la précision typique de cette méthode de mesure de la lumière.

Dans certains cas, il est possible d’essayer le mode de mesure multiple.

Mise au point

Pour obtenir la mise au point la plus précise possible, il est préférable de faire la mise au point sur les zones où des changements de couleur intenses sont présents, ou sur le contour du sujet photographié.

Faites attention à la mise au point automatique car elle n’est souvent pas capable de faire la mise au point rapidement. Il est préférable d’essayer la mise au point manuelle.

Surexposition ou sous-exposition

Une image qui n’est pas équilibrée du point de vue de la luminosité, altère le contraste, ce qui la rend irréelle. Dans ce type de photo, il est important de savoir ce que vous voulez mettre en valeur.

Sous-exposition

Si vous voulez donner de la valeur au contour en créant une silhouette, vous devez sous-exposer le sujet.

Surexposition

La surexposition d’une photo est utile lorsque vous avez un sujet qui se trouve dans une zone ombragée, il paraîtra très sombre à cause de la lumière qui vient de derrière.

Les avantages de la photographie à contre-jour

Expression du visage

Avec la lumière à l’arrière du sujet cadré, vous aurez un visage plus naturel et détendu. Ce n’est pas la même chose d’avoir un projecteur pointé directement sur le visage que de l’avoir sur le dos.

Mais attention, car le visage pourrait devenir trop sombre, ici vous devez mesurer la lumière avec le mode spot, pour capturer les détails du visage.

Beaucoup de rétro-éclairage

Avec la photographie en contre-jour, les contrastes sont accentués, ce qui permet d’obtenir des images avec des zones très lumineuses et des zones très sombres.

Sur une photo en noir et blanc, il peut gagner en “poids” et en dynamisme, tandis que sur une photo en couleur, le contraste chromatique peut être accentué.

Quelques astuces pour la photographie en contre-jour

Étant une technique photographique difficile à appliquer, le rétroéclairage peut nécessiter un effort supplémentaire pour renforcer l’effet et obtenir une photographie harmonieuse et pertinente.

Ayant des zones totalement sombres, il est important de trouver un équilibre dans l’image (sauf si vous voulez un effet sombre).

Outre le réglage de certains paramètres pour y parvenir, il est possible d’utiliser quelques astuces pour obtenir une meilleure image.

Le flash

Bien que cela puisse paraître paradoxal, un flash peut être utile car il parvient à éclairer la partie frontale, c’est-à-dire la partie qui n’est pas éclairée par la lumière naturelle présente.

Ce type de pratique est souvent utilisé en photographie de portrait ou dans le cas d’objets au premier plan qui ont des parties dans l’ombre (le terme technique pour cette pratique est : utiliser le flash comme un flash d’appoint).

Panneaux réflecteurs

Utilisez-les pour éclairer doucement l’avant de votre sujet. C’est pratiquement la même chose que le flash, mais vous obtiendrez un résultat plus doux et plus naturel.

Filtres photographiques

Lorsque le soleil est contre vous, il est possible de réduire les effets négatifs en appliquant un filtre neutre gradué ou un filtre dégradant (GND) sur votre objectif. Il doit s’agir de bons filtres, afin de maintenir la qualité de l’image finale sans introduire de coulées de couleur qui pourraient altérer la colorimétrie de la photographie.

Utilisez ces filtres surtout lorsque vous photographiez le soleil dans sa position la plus basse, comme au lever ou au coucher du soleil.

Ce filtre vous permet de compenser les grandes différences de luminosité en assombrissant les zones excessivement claires.

Position

Le rétroéclairage ne signifie pas que la source lumineuse doit être directement en face de l’objectif, elle peut être légèrement tournée. L’effet pratique sera différent et vous obtiendrez une lumière différente pour éclairer la scène.

Plus la lumière est dirigée vers l’objectif, plus vous aurez un déséquilibre entre les zones claires et sombres, mais il est également possible d’obtenir une luminosité qui crée moins de contraste si la source de lumière est légèrement inclinée.

En déplaçant ou en changeant la position du sujet, il est possible d’obtenir des résultats différents.

Idées pour la photographie en contre-jour

Le rétro-éclairage peut être créé volontairement. Voici quelques idées qui peuvent vous aider à améliorer votre technique.

Transparents

En rétroéclairage, les transparents sont plus évidents. Coupez une tranche d’orange et laissez-la sécher. Éclairez-le par l’arrière à l’aide d’une torche, et vous verrez comment le contre-jour pourra faire ressortir les textures typiques du fruit.

Profil

En contre-jour, les contours et les grandes lignes sont mis en évidence. Vous pouvez essayer de placer des objets devant une fenêtre et de les photographier.

Montage photo et rétroéclairage

La retouche photo est très utile lors de la prise de photos à contre-jour et permet au photographe de disposer d’un certain nombre d’avantages lorsqu’il intervient sur la photo.

Avec Photoshop ou des programmes similaires, il est possible d’intervenir soit pour corriger une photographie, soit pour la transformer et la rendre complètement différente de l’original.

La deuxième option est peut-être la plus choisie, car techniquement, elle est la plus facile à réaliser. Le premier conseil que je vous donne est d’accentuer la saturation de la couleur, en augmentant également l’intensité pour que l’image présente des tons avec une prédominance de jaune et de rouge.