Comment photographier au flash sans que cela ne se voit ?
Comment photographier au flash sans que cela ne se voit ?

Comment photographier au flash sans que cela ne se voit ?

Vous faites peut-être aussi partie de ceux qui n’aiment pas le flash car son utilisation est complexe et donne souvent des résultats artificiels.

Mais il faut penser que c’est une ressource très utile dans de nombreuses situations et que, lorsqu’elle est utilisée correctement, elle ne doit même pas être remarquée. Nous vous montrons comment utiliser le flash sans qu’il se remarque et obtenir des résultats aussi naturels que possible.

Comment réaliser ses photos avec un flash ?

Pour commencer, voyons ce qu’un flash fait normalement pour que les résultats paraissent artificiels. Tout d’abord, ils ont tendance à n’éclairer qu’une partie du cadre (généralement autour du sujet principal), à produire des ombres profondes et nettes et des reflets très brillants sur la surface éclairée (comme la peau des gens).

Ces problèmes sont associés aux caractéristiques typiques des flashes que nous avons déjà largement abordées dans notre cours de photographie.

A savoir : il s’agit d’une lumière artificielle qui se caractérise (de manière générale, car il existe différents types de flashs) par un éclair court, de portée limitée mais très intense, qui projette une lumière très crue et donc aplatit les volumes et crée des ombres prononcées.

Eviter les erreurs courantes

Pour éviter ces problèmes, nous pouvons recourir à différentes stratégies, mais la plupart d’entre elles sont basées sur l’évitement d’une erreur très courante, qui consiste à penser qu’en utilisant le flash, il sera la seule source de lumière utilisée. La meilleure chose à faire est donc d’utiliser différentes sources, soit en mélangeant la lumière du flash avec la lumière naturelle, soit en utilisant plusieurs flashs, soit en trouvant un moyen de diffuser la dureté de la lumière du flash d’une manière ou d’une autre.

Bien sûr, nous n’allons pas parler de l’éclairage au flash en studio, où avec les bonnes connaissances et l’expérience, et en utilisant toutes sortes d’accessoires, nous pouvons avoir un contrôle total de la lumière. Nous nous concentrerons sur la manière d’obtenir des résultats plus naturels en utilisant un seul flash, qu’il s’agisse d’un flash externe ou du type pop-up intégré à de nombreux appareils photo. Allons-y.

Le petit flash intégré à votre appareil photo est une ressource utile dans certains cas (comme le flash d’appoint dont nous parlerons plus tard), mais son emplacement très proche de l’objectif rend sa lumière totalement frontale, ce qui donne des images plates et provoque des problèmes comme le pernicieux effet yeux rouges. Pour éviter cela, et obtenir en même temps une source de lumière plus polyvalente, il est toujours préférable d’utiliser un flash externe.

Ce type de dispositif, fixé à l’appareil photo, permet de prendre des photos sous un angle différent de l’axe capteur-objectif, ce qui rend les reflets et les ombres plus naturels.

En outre, il ouvre des possibilités qui sont d’une grande utilité dans ce domaine, surtout si l’on ose photographier en utilisant le flash loin de l’appareil. Par exemple, de côté du sujet principal pour créer du volume, ou de dos pour que l’élément se détache clairement de l’arrière-plan.

Faites attention à la direction de la lumière

Varier la direction d’où provient la lumière artificielle est un bon moyen d’éviter ces images plates et peu naturelles typiques de la prise de vue au flash.

C’est pourquoi nous ne devons jamais oublier de vérifier d’où vient la lumière naturelle et de l’utiliser à notre avantage. Car si nous plaçons notre flash sur le même axe d’où provient la lumière naturelle, et que nous l’utilisons en complément de celle-ci, nous obtiendrons un éclairage plus subtil et beaucoup plus réaliste.

Utilisez un diffuseur de lumière

L’une des recommandations les plus courantes pour obtenir des résultats naturels avec le flash est d’adoucir la lumière à l’aide d’un élément quelconque placé devant l’accessoire. C’est-à-dire un diffuseur de lumière pour adoucir la lumière (généralement) puissante du flash et éviter les ombres profondes.

Il existe de nombreux types de diffuseurs, certains inclus dans les appareils eux-mêmes (généralement haut de gamme), mais aussi très populaires, les diffuseurs maison qui peuvent être créés très facilement. Si vous optez pour cette option, vous pouvez même en fabriquer un pour le petit flash intégré à l’appareil photo, mais là encore, les flashs externes offrent beaucoup plus de possibilités.

Baisser la puissance

Même si vous utilisez un diffuseur, une autre mesure efficace pour rendre la lumière du flash plus naturelle consiste à réduire la puissance du flash.

Ceci est particulièrement conseillé dans des cas comme le flash d’appoint, où la lumière du flash n’est clairement pas la lumière principale mais seulement un complément à la lumière naturelle et est utilisée comme support pour mieux éclairer une zone spécifique.

Si vous avez des doutes sur les valeurs d’exposition à utiliser, consultez cet article sur l’utilisation du flash, mais n’oubliez pas qu’en photographie numérique, vous avez toujours la possibilité de tester et de vérifier le résultat rapidement (sauf s’il s’agit d’un moment unique comme un mariage, où vous devriez déjà avoir appris la leçon).

Utilisez le flash rebond

Une autre possibilité pour obtenir une lumière plus naturelle à l’aide d’un flash est de recourir à la technique du flash rebond.

Il s’agit, comme vous le savez probablement déjà, de faire en sorte que le flash se dirige vers une surface aussi blanche que possible (généralement le plafond s’il n’est pas trop haut) où il pourra rebondir pour éclairer la pièce (logiquement c’est pour les intérieurs) de manière plus diffuse.

En fin de compte, il s’agit simplement d’une autre façon d’adoucir ou de diffuser la lumière d’une manière plus sophistiquée. Bien sûr, pour cette technique, vous aurez besoin d’un flash externe d’une certaine puissance, bien que certains parviennent à le faire même avec un petit compact.

Apprenez à utiliser d’autres modes de flash

Nous avons déjà mentionné deux fois le flash d’appoint, une autre technique que nous recommandons bien sûr pour utiliser le flash sans qu’il soit remarqué.

Rappelez-vous que cette façon de l’utiliser implique que la lumière naturelle va être la lumière principale et que le flash va seulement “remplir” (d’où son nom) une zone spécifique, servant de support pour mettre en valeur une zone ou essayer d’éliminer les ombres qui peuvent se trouver sur un visage à cause de l’éclairage principal.

Flash et longue exposition

Une autre façon d’utiliser le flash pour obtenir un résultat naturel est de l’utiliser en conjonction avec une longue exposition. C’est ce qu’on appelle généralement la synchro lente dans les appareils photo et il existe deux modes : la synchro au rideau avant et la synchro au rideau arrière. Les différents effets que l’on peut obtenir avec l’un ou l’autre sont expliqués dans cette partie du cours de photographie, nous nous limiterons donc à commenter que, comme vous pouvez l’imaginer, il s’agit d’un flash à un moment donné d’une longue exposition.

Avec une photo présentant ces caractéristiques, nous pouvons capturer un environnement avec un éclairage très faible (comme un coucher de soleil ou l’intérieur d’un bâtiment légèrement éclairé) et le flash servira à fournir un éclairage supplémentaire à une certaine zone ou un certain élément.

En outre, s’il y a du mouvement dans la photo, elle peut être utilisée pour arrêter cet objet particulier, obtenant ainsi des résultats qui peuvent être spectaculaires (je vous recommande de consulter cet article sur la façon de capturer le mouvement).

Dans ce dernier cas, le résultat peut ne pas être très naturel, mais lorsqu’il est utilisé correctement, il s’agit d’un autre moyen de tirer parti du flash sans que les photos obtenues aient l’air artificielles. Si nous savons la combiner avec l’utilisation de diffuseurs et avec la technique de sous-exposition de la lumière du flash, nous éviterons que nos photos souffrent d’ombres gênantes ou de forte luminosité sur les surfaces et nous obtiendrons ce que nous recherchons.